Formulaire de recherche

Testament d'Arnould CARREZ : 14-04-1688 [2E26-403]

In nomine Domini amen.

Je, Arnould Carrez, allié par mariage à Anne Malin en troisième mariage, étant en mon lit malade et fort impotent et caduque, considérant qu’il n’est rien plus certain que la mort et rien de plus incertain que le jour d’icelle, craint de mourir intestat sans ordonnance de dernières volontés, veut et ordonne mon testament en la forme et manière sue s’en suit.

Premièrement, je recommande mon âme à Dieu et à la glorieuse Vierge Marie et à tous les saints et saintes du paradis. Veut, qu’après ma mort, mon corps soit enterré et inhumé en la cimetière de Rumilly et désire qu’après que je serai décédé de ce monde soit au plus tôt célébré dedans ladite église dudit Rumilly mon service et obsèques et funérailles pour le repos de mon âme.

Et quant aux biens temporels qu’il a plu à Dieu me prêter et laisser jusqu’au temps présent, veut et ordonne que mon jardin et maison où est ma résidence présentement, après mon décès et le décès d’Anne Malin ma femme, appartienne à l’église dudit Rumilly à perpétuité. Ledit jardin séant audit lieu contenant cinq pintes de terre ou environ dont le dernier survivant de moi ou ma femme en fera faire un contrat par devant messieurs les pasteur, mayeur et échevins dudit Rumilly. Et c’est afin de faire célébrer des prières en ladite église pour le repos de nos âmes.

Item, j’ordonne encore qu’après mon décès et ledit décès de ma dite femme, que les cinq boittelées de terre à nous deux appartenant par achat qu’en avons fait par ensemble, séant sur le terroir de Masnières, soit donné à l’église dudit Masnières à perpétuité pour prier Dieu pour le repos de nos âmes, dont le dernier survivant de nous deux en fera faire un contrat par devant les sieurs pasteur, mayeur et échevins dudit Masnières.

Et quant aux biens meubles tant en vaches que bêtes à laine qu’il y aura après mon susdit trépas et ledit trépas de ma dite femme, à nous appartenant, veut et ordonne que le tout soit employé en prières après nos susdits décès et trépas pour le repos de nos âmes.

Et quant à la mencaudée de terre en jardinage tenant au jardin de Pierre Noirmand soit en partage après ma mort à tous mes enfants.

Lequel testament icelui testamentaire veut et ordonne qu’après la mort tant de lui que sa dite femme soit mis en exécution, retenant la puissance et faculté de remorquer, … , changer, augmenter ou diminuer, bon lui semble, cassant et annulant tout autre testament fait par lui auparavant celui-ci si aucun s’en trouverait, obligeant tous le tenir et maintenir.

Fait audit Rumilly par devant le notaire public soussigné et en la présence d’André Domise et Adrien Crespin demeurant audit Rumilly, témoins y requis et appelés. Fait le quatorzième jour du mois d’avril an seize cent quatre vingt et huit, et avoir demandé audit testateur s’il savait écrire pour apposer sa signature a répondu que non dont il a ici apposé son signe manuel et fait par devant lesdits témoins.

Suivent les marques et signatures d’Arnould Carrez, Anne Malin et G. Wacquez (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.