Formulaire de recherche

Contrat de mariage entre Jacques SOYEZ et Marie Adrienne TOFFLIN : 30-01-1730 [2E26-71]

Par devant les notaires royaux de la résidence de Cambrai soussignés, furent présent Jacques Soyez, fils à marier de feu François et d’encore Marie Elisabeth Dambrinne, conjoints ses père et mère, censier, demeurant à Cagnoncles, d’icelle sa mère assisté, et accompagné du sieur Jean Baptiste Joseph Soyez, chapelain de St Géry, et du sieur Robert Soyez, curé de Maurois, ses deux frères, et de Servais Bricout son beau-frère d’une part. Marie Adrienne Tofflin, fille aussi à marier de défunts Olivier et de Catherine Dupont, conjoints ses père et mère censiers de Bezin, assistée de Jean François Tofflin son frère et de Laurent Tofflin aussi son frère, de Jacques Desaultiere son beau-frère et de Marie Philippe Dupont sa belle-sœur d’autre part. Lesquels, pour parvenir au mariage qui se doit faire entre ledit Soyez et ladite Tofflin sont convenus comme s’en suit.

Premièrement, quant aux biens et portement de mariage dudit Soyez, futur mariant, icelle sa mère et assistants ont déclaré et déclarent que tous les meubles et autres effets mobiliaires existant dans la cense de Messieurs de Notre Dame à Cattenières lui appartiennent en propriété sans aucune réservation, à charge de payer auxdits sieurs Jean Baptiste Joseph et Robert Soyez, chacun la somme de quatre cent florins, suivant la convention faite quand on lui a cédé lesdites cense et effets, sa dite mère se chargeant payer Marie Catherine, Marie Joseph, Marie Elisabeth et Etienne Soyez, les deux autres étant payées, savoir Marie Marguerite et Marie Jeanne Soyez. Ledit futur mariant jouira aussi des deux moulins de Cauroir et Cagnoncles suivant les baux qui est tout le port de mariage dudit futur mariant dont la future épouse et assistants ont déclaré de s’en tenir pour contents et apaisés.

Et venant au portement de ladite future épouse, Laurent Tofflin son frère a déclaré et s’est obligé de lui donner la somme de deux mille florins moyennant que ladite future épouse et son futur époux ont renoncé et renoncent au testament de feu Olivier Tofflin leur père et ce pour la part et portion qu’elle peut avoir à prétendre dans la succession mobiliaire qu’elle cède au profit dudit Laurent son frère qui payera lesdits deux mille florins à la première demande qui lui en sera faite, qui est tout son port de mariage dont son futur époux et assistants ont déclaré de s’en tenir pour contents.

Convenu et arrêté que le survivant des futurs conjoints, tant avec que sans enfants, sera héritier mobiliaire du prédécédé à charge des dettes, obsèques et funérailles d’icelui. A l’accomplissement de tout quoi, les parties ont obligé leurs personnes et biens & renonçant &.

Fait et passé à Cambrai le trente de janvier mil sept cent trente et ont signé, la mère de la future de sa marque pour ne savoir écrire.

Suivent les marques et signatures de Jacques Soyez, Marie Elisabeth Dambrinne, Marie Adrienne Tofflin, Jean Baptiste Joseph Soyez, Robert Soyez, Servais Bricout, Jean François Tofflin, Laurent Tofflin, Jacques Delsautiere, Marie Philippe Dupont, Hubert (notaire) et Baret (notaire).

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.