Formulaire de recherche

Focus sur Oger Henninot (1630-1700)

En liminaire, les arbres sur Geneanet mentionnent qu’Oger Henninot a été l’époux de Catherine Delehaye et Marie Leduc. Mais n’y a-t-il pas eu deux Oger Henninot contemporains ?

1. Oger Henninot et Catherine Delehaye de Cattenières

En premier lieu, on sait que le 9 juillet 1660, Oger a la fonction de tourneur pour la collecte de la dîme et du terrage à Cattenières au profit de l’abbaye de Saint Sépulchre (3H540-7). Il est donc né avant 1635.

Le 22 février 1661, Oger et Olivier Leduc signent un bail avec l’abbaye de St Sépulchre pour la collecte de la dîme et du terrage sur 178 mencaudées situées à Cattenières (3H540-8). Le même jour est signé un second bail pour dix mencaudées (3H540-9).

Le 1er septembre 1664, Oger et son épouse Catherine font l’acquisition de deux parcelles de terre à Cattenières au prix de 472 florins dont 300 florins seront payés moyennant un prêt fait aux vendeurs. La première parcelle contient sept mencaudées et est située près de 20 mencaudées de St Sépulchre, 6 mencaudées du Chapitre et 4 mencaudées de l’église. La seconde parcelle fait une mencaudée et est situé près de la couture de l’abbaye St Sépulchre, de 5 boitellées des pauvres de Cattenières et borde le chemin qui va d’Estourmel à Haucourt (4G2216-10). Le couple s’est donc marié avant 1664 et il vit bien à Cattenières.

Le 23 avril 1704, Jacques Henninot, époux d’Elisabeth Rousseau, fait des démarches pour valider une promesse de don faite par sa mère Catherine Delehaye qui vient de décéder le 27 avril 1703. Jacques Henninot rappelle qu’en mai 1684, Catherine Delehaye a fait l’acquisition d’une parcelle de terre d’une demie mencaudée prise en une mencaudée, tenant à quatre mencaudées de l’abbaye de St Sépulchre, à une mencaudée de St Géry et à une rasière de Marie Lenglet. Lors de cette vente de 1684, Catherine, qui est déjà veuve, ajoute une clause promettant, après son décès, la parcelle à son fils Jacques. Dans cet acte, on apprend donc qu’Oger Henninot est décédé avant mai 1684 (3G794-99).

Enfin, le dernier acte mentionnant Oger Henninot vivant date du 19 avril 1679 où il est cité comme occupant de sept mencaudées de l'abbaye de St Sépulchre. (E2465/13-111). Le premier acte indiquant son décès date du 30 mai 1688 dans l’article 231 du terrier de la dîme (7G1352)

Il résulte de ces premières constatations qu’Oger Henninot est né avant 1635, qu’il s’est marié avant 1661 et que son décès est intervenu entre 1679 et 1684. Quant à Catherine Delehaye, elle est née avant 1641 et décède le 27 avril 1703. Enfin, le couple a toujours vécu à Cattenières.

2. La descendance d’Oger Henninot et Catherine Delehaye.

2.1 Jacques Henninot

Par l’acte du 23 avril 1704, on sait donc que le couple a eu au moins un enfant : Jacques Henninot époux d’Elisabeth Rousseau (3G794-99). Jacques est né vers 1661 comme le mentionne le terrier de la dîme (7G1352). Dans leur testament conjonctif des 8 et 9 mars 1730, Jacques Henninot et Elisabeth Rousseau transmettent leurs biens à François Ségard neveu de Jacques et Philippe Leduc neveu d’Elisabeth, ce qui peut laisser supposer que Jacques Henninot et Elisabeth Rousseau n’ont pas eu de descendance pérenne.

2.2 Adrienne Henninot

Ainsi, le testament du 9 mars 1730 (3G795-198) prévoit la transmission d’une parcelle de terre au profit de son neveu (Jean) François Ségard. Ce dernier est le fils de Jacques Philippe Ségard et Marie Adrienne Henninot. Jean François Ségard étant né vers 1695, sa mère Adrienne Henninot est née nécessairement avant 1675. On apprend ainsi que le couple Oger Henninot et Catherine Delehaye a eu également une fille nommée Adrienne avant 1675.

2.3 Jeanne Henninot

Or, on sait par une vente du 11 juillet 1699 (3G794-74), que conjointement avec sa sœur Jeanne Henninot épouse de Claude Défossez, Adrienne Henninot a cédé une parcelle de terre à Jacques Henninot. Cette parcelle de quatre mencaudées est issue de la parcelle acquise le 1er septembre 1664 par Oger Henninot et Catherine Delehaye. Sachant qu’Alexis Défossez, fils de Jeanne Henninot est né vers 1677, cette dernière est nécessairement née avant 1660. On apprend ainsi que le couple Oger Henninot et Catherine Delehaye a eu une autre fille avant 1660.

2.4 Marie Henninot

Enfin, avec un peu plus de réserves, il faut évoquer Marie Henninot épouse de Jean Hutin. Le couple est d’abord connu par le contrat de mariage de leur fils Philippe Hutin avec Marie Michelle Forrière le 31 octobre 1705 (2E26-210). On sait alors que Marie Henninot est décédée. Le terrier de 1700 indique pour son article 30 (4G2830) que la parcelle appartenait auparavant à Oger Henninot et qu’elle est désormais celle de Jean Hutin. S’il s’agit bien de l’époux de Marie Henninot, on peut penser que celle-ci était la fille d’Oger et Catherine Delehaye. A noter enfin que Noé Hutin, le premier enfant de Marie Henninot est né avant 1679, ce qui place la naissance de ses parents vers 1659.

3. Oger Henninot et Marie Françoise Leduc

Un second Oger Henninot a des liens avec Cattenières. Par son contrat de mariage avec Marie Françoise Leduc le 24 novembre 1706 (2E26-144), on apprend qu’il est le fils de Jean Henninot et Marie Richez de Clary. Le portement de mariage du contractant ne concerne que des biens situés à Clary ou Montigny. Quant à celui de Marie Françoise, native de Cattenières, il ne comprend aucunes terres.

Pourtant, le 27 février 1713 (3G795-137), le couple vend une parcelle de terre à Philippe François Cardon et Marie Catherine Leduc, sœur de Marie Françoise Leduc. La parcelle contient deux mencaudées de terre. Elle tient à 10 mencaudées de Jacques Henninot, à 2,5 mencaudées de l’église et à une rasière occupée par les héritiers de Hubert Pillez. On retrouve cette parcelle dans le terrier du 30 mai 1688 (7G1352) à l’article 348. Elle appartient alors au père de Marie Françoise Leduc, à savoir François Leduc.

On notera également que Jacques Henninot, fils d’Oger Henninot et Catherine Delehaye, est témoin lors de la rédaction du contrat de mariage. Il est présent en qualité d’oncle de Marie Françoise Leduc. Pour être plus précis, il est oncle par alliance de par son mariage avec Elisabeth Rousseau, sœur de Marie Rousseau et mère de la contractante. Certains généalogistes ont pu faire une confusion en lisant que Jacques Henninot était l’oncle d’Oger Henninot, permettant ainsi de rattacher à tort les branches de Clary et Cattenières.

4. Oger Henninot et Marie Leduc de Clary

On connaît principalement leur descendance par le partage fait entre leurs héritiers le 12 mai 1688 (2E26-96).

4.1 Pierre Henninot

Leur fils Pierre Henninot se marie avec Marie Leroy, le 10 juin 1677 (2E26-95). Dans ce contrat, il est précisé qu’Oger Henninot est décédé. Or, pour rappel, nous savons qu’Oger Henninot de Cattenières, est toujours en vie le 19 avril 1679 (E2465/13-111). Nous avons ainsi la confirmation de l’existence de deux Oger Henninot contemporains, l’un à Cattenières, l’autre à Clary.

Pour revenir à Pierre Henninot, de sa première union est né Pierre qui épouse le 20 novembre 1706 Marie Louise Fievet. (2E26-227). De sa seconde union avec Jeanne Hanquet native de Villers Outréaux, Pierre a eu une fille Marie Jeanne qui épouse le 06 novembre 1708 Michel Gransard (2E26-228).

4.2. Urbain Henninot

Urbain, décédé dès le 12 mai 1688, était marié à Marie Barbe Dureux avec qui il a eu deux filles, Marie et Marie Jeanne Henninot.

La fille d’Urbain et Marie Barbe Dureux, Marie Henninot épouse Pierre Gabet le 27 juillet 1690 (2E26-96). On apprend que Marie Henninot est accompagnée entre autres de son oncle Pierre Henninot (4.1) et de Martin Delsautiere son beau-père.

4.3. Marie Henninot

Toujours par le partage de 1688, on sait que le couple a eu une fille Marie épouse de Jean Parent dont on connaît au moins deux enfants, Pierre Quentin Parent et Paul Parent.

4.4. Anne Henninot

Encore par le partage de 1688, on sait qu’Anne est l’épouse de Jacques Rousseau.

4.5. Jean Henninot

Enfin, il est fait mention de Jean Henninot comme fils du couple Oger Henninot et Marie Leduc. Le 24 novembre 1706 (2E26-144) se marient Oger Henninot et Marie Françoise Leduc. Oger est le fils de Jean Henninot et Marie Richez. Est présent son cousin Paul Parent qui ne peut être que le fils de Jean Parent et Marie Henninot. Ce qui nous confirme que Jean Henninot, fils d’Oger Henninot et Marie Leduc, est bien celui marié à Marie Richez.

5. Conclusions

Ainsi quatre enfants sont nés de l’union d’Oger Henninot et Catherine Delehaye

Marie, née avant 1659 épouse de Jean Hutin.

Jeanne, née avant 1660 épouse de Claude Défossez.

Jacques, né vers 1661 époux d’Elisabeth Rousseau.

Adrienne, née avant 1675 épouse de Jacques Philippe Segard

Leur mariage a sans doute eu lieu vers 1658. Oger est né sans doute vers 1635 et son épouse vers 1640. Lui est décédé entre 1679 et 1684, elle est décédée le 27 avril 1703. Enfin, le couple a toujours vécu à Cattenières.

Par ailleurs cinq enfants sont nés de l’union d’Oger Henninot et Marie Leduc

Pierre, né avant 1657 époux de Marie Leroy, puis Marie Jeanne Hanquet.

Urbain, né avant 1650 époux de Marie Barbe Dureux.

Marie, née avant 1668 épouse de Jean Parent.

Anne, née avant 1668 épouse de Jacques Rousseau.

Jean, né avant 1668 vers époux de Marie Richez, dont naîtra Oger Henninot époux de Marie Françoise Leduc.


 

A ce jour, aucun lien de parenté n’est donc établi entre les deux Oger Henninot contemporains.

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.