Formulaire de recherche

Contrat de mariage entre Jean VICO et Barbe BRICOUT : 12-07-1658 [2E26-97]

Comparut en sa personne Jean Vico, jeune homme à marier de Philippe et de feue Barbe Parmentier ses père et mère demeurant à Sauchy Cauchy, assisté dudit Philippe son père, de Jacques Vico son frère et de maître Jacques Daudan son parrain d’une part. Barbe Bricout, veuve de Jean Houriez, demeurant audit Sauchy, assistée de Martine Godecaux sa mère, de Samuel Bricout son frère demeurant à Cattenières, de Grégoire Gransard demeurant à Esnes son beau-frère d’autre part.

Et reconnurent que pour parvenir au mariage entre eux pourparler qui au plaisir de Dieu se fera et solennisera en notre mère la Saine Eglise si elle y consente d’entre lesdits Jean Vico et Barbe Bricout, mais par avant qu’il y ait aucune lien ou promesse de mariage, les devises et conditions sont telles que s’en suivent.

Premièrement quant est du bien et portement qu’aura et portera ledit Jean Vico comme aussi de ladite Barbe, iceux s’en sont tenus pour contents et bien apaisés sans en faire ici aucune déclaration.

Et comme ladite Barbe est asservie de Jean François, Marie Martine, Catherine et Martine Houriez, ses enfants qu’elle a retenu dudit feu Jean Houriez son mari, elle leur a assigné pour toute formoture mobiliaire à chacun d’iceux la somme de quarante florins desquels ... en cas de mort ils seront héritiers l’un de l’autre, à leur payer et délivrer un an après le décès de ladite Barbe en cas que ledit Jean Vico viendrait à survivre ladite Barbe sa future épouse, ne soit que par avant ladite mort de leur mère ils aient pris état honorable. Moyennant quoi icelui Jean Vico, à hoirs ou sans hoirs, demeurera en tous biens meuble noms et actions d’icelle en payant ses dettes, obsèques, service et funérailles. Et au cas contraire ... que ladite Barbe viendrait à survivre ledit Jean Vico, son futur mari, icelle, à hoirs ou sans hoirs, demeurera en tous biens meubles, noms et actions d’icelui en payant ses dettes, obsèques, services et funérailles.

Promettant lesdits comparants ce présent contrat tenir, entretenir et accomplir sous l’obligation de leurs corps et biens accordant sur iceux main assise et mise de fait à leurs dépens domicile élu au château d’Oisy en la tour dite … se pourra l’un ou l’autre d’iceux .. valablement exploiter renonçant à toutes choses contraires.

Fait et passé en Cambrai par devant les notaires royaux soussignés le douzième de juillet an seize cent cinquante huit.

Suivent les marques et signatures de Jean Vico, Barbe Bricout, Lengrand (notaire) et Ricquet (notaire).

 

Hotel - This is a contributing Drupal Theme
Design by WeebPal.